Polisario

Forum Du peuple Sahraoui
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LE SAHARA OCCIDENTAL ENTRE SILENCE ET HYPOCRISIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fleuriste_du_sahara

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Localisation : el aiun western sahara
Emploi/loisirs : étudiant
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: LE SAHARA OCCIDENTAL ENTRE SILENCE ET HYPOCRISIE   Mer 4 Aoû - 6:21

LE SAHARA…
ENTRE SILENCE ET HYPOCRISIE



J’ai (voire j’aurai) beau chercher et feuilleter dans les différents supports de la presse écrite marocaine au sujet du Sahara, en quête ne serait-ce que d’une étincelle d’objectivité, il n’en est (et il n’en sera très probablement) rien. Le constat donne lieu à la perplexité justifiée amplement par l’unanimité peu habituelle dans ces supports. En effet la presse marocaine fait état d’une adhésion totale à la version du palais et de son orbite. Aussi peu convergents que soient-ils, les journaux et magazines marocains semblent mettre de coté leurs différents, querelles et bagarres pour s’aligner derrière les hautes instances du pays orchestrées par le monarque. Or là une énorme question s’impose d’elle-même :l’intelligentsia marocaine est-elle incapable d’élaborer une vision objective minimale au sujet du Sahara ? Ou simplement fait-elle état d’une hypocrisie collective unanime ? En ce qui me concerne j’avoue ne point détenir d’explications plausibles qui puissent élucider cette contradiction inquiétante. D’autre part je ne peux croire que cette soi disons unanimité soit le fruit d’un quelconque patriotisme vu que je connais assez les marocains pour en juger de la chose.
Les intellectuels marocains ou du moins ceux qui traitent de la question du Sahara semblent souffrir d’un état avancé -pour ne pas dire désespéré- d’égocentrisme. Je ne suis point là entrain de soulager une haine profonde comme pourraient dire certains ni entrain de lâcher bride à des injures gratuites pour le simple plaisir d’injurier, loin de moi pareille pensée. Toutefois je ne puis ne pas commenter les faits.
Certaines voix ultranationalistes de la presse marocaine devancent de loin le fameux discours du parti de l’Istiqlal pour revendiquer la marocanité pure et simple de toute parcelle de terre ayant un jour (aussi éloigné que soit-il) été soumise au contrôle de l’Etat marocain (peu importe aussi antique cet Etat puise-t-il être). Fort heureusement ce courant se trouve le plus souvent isolé et passe le plus clair de son temps à tenter de faire entendre aux autres une voix que lui-même n’arrive pas à entendre. Presque jamais les partisans de ce courant (intellectuels et supports de presse) n’arrivent à se faire un public se trouvant ainsi isolés à la fois des gens de la rue et de ceux des hautes sphères du pays. Je n’ai jamais été intéressé ni tenté de répondre à ce courant vu que, le cas échéant ce serait une pure perte de temps.
Par contre je ne puis dire la même chose de la presse modérée de droite, comme de centre et surtout de gauche, en effet bien que ce courant présente pas mal de signes de similitudes avec le courant précédent, notamment dans le rejet systématique et catégorique de tout autre point de vue outre celui du palais, néanmoins on peut noter l’absence de cette vision totalitariste expansionniste et passéiste omniprésente chez lez nationalistes acharnés. L’observateur constate sans grand-peine l’accord unanime sur une marocanité acquise du Sahara (même que c’est devenu un postulat). Or ce n’est point là le hic de la question, il serait en effet d’une naïveté telle que de demander à des gens tout ce qu’il y a de plus marocain de cesser de croire en ce qu’ils ont cru tout au long de leur vie. Cependant il ne relève en rien de la fonction d’intellectuel de détenir une vision aussi restreinte et aussi subjective vis-à-vis des faits, de même que ce genre de comportements n’avance ne serait ce que d’une pouce cette marocanité tant vantée du Sahara, tout comme le fait que cette marocanité ne se trouve avancée en rien par l’écartement consciencieux des réalités sur le terrain.
La majeure partie de la presse marocaine semble préméditer l’oubli de données connues de tous, on semble notamment préméditer l’oubli que le conflit du Sahara est une affaire de décolonisation qui relève du droit international, on semble aussi oublier certains faits historiques gênants. Je veux parler surtout du partage du territoire du Sahara Occidental entre la Mauritanie et le maroc suite aux accords tripartites de 1974.Comment espère-t- on nous faire croire après cette mascarade du partage du territoire sahraoui entre Hassan 2 et Ould Dadah, que le maroc a toujours été un tout indivisible de Tanger à Lgouira ?
On ne trouve nulle part la moindre allusion aux exactions barbares perpétrées à l’encontre des populations civiles sahraouies depuis l’invasion de 1975. On ne trouve nulle part également aucune information sur les civils sahraouis enterrés vivants dans des fausses communes dans la région d’Ejdayria, ni sur les sahraouis jetés dans le vide depuis les avions militaires marocains, on ne parle point de l’interminable processus d’enlèvement, d’arrestations, et d’intimidations auquel sont chaque jour assujettis malgré eux chacune et chacun des sahraouis. Témoignages vivants du vécu quotidien au Sahara. On parle encore moins de cette lutte acharnée qui se mène sur le terrain au jour le jour par des sahraouis assoiffés de liberté et de délivrance, on se contente de taxer de séparatiste –sans trop savoir ce que séparatiste veut dire- tout individu qui ne répète à tout moment et à chaque instant (comme il respire ou presque) vive le roi. Mais ce que les marocains ignorent (pour de vrai cette fois-ci) c’est que ce mot est loin d’être perçu par nous autres sahraouis comme péjoratifs, mais plutôt comme une couronne qui vient orner la vie, et témoigner de l’authenticité de la lutte et de la juste cause du peuple du Sahara.
On peut comprendre que les hauts responsables marocains éprouvent toutes les peines du monde à comprendre une réalité pourtant bien simple, incarnée surtout et avant tout par le refus systématique et catégorique des sahraouis d’être soumis à l’hégémonie new colonialiste de Rabat. Mais que la classe des intellectuels, censée pourtant être plus sélective, et dans ses propos, et dans sa conduite ; fasse de même que les sécuritaires, hantés par le soucis de l’ordre et longtemps accoutumés au matraque et à la cagoule ! C’est ma foi le comble de l’hypocrisie.
Comment se peut-il que dans un conflit aussi internationalisé que celui du Sahara Occidental les informations puissent- elles demeurer si difficiles d’accès ? Comment espère-t-on, et par quels arguments fantastiques justifier une telle censure qui prime encore de nos jours. Pourquoi ne pas dire aux marocains le calvaire qu’ils ont vécu lors de la guerre armée au Sahara ? Pourquoi ne pas dévoiler la vérité sur les milliers de jeunes sacrifiés dans le désert sur l’autel de l’arrogance royale ? Exemple : 1100 jeunes soldats tués en une semaine dans la bataille des montagnes du Ouargziz. Pourquoi ne pas dire au peuple la vérité sur l’histoire de ce conflit qui a, et qui continue à hypothéquer l’avenir du pays ? Pourquoi ne pas dire la vérité sur ces épaves de guerre qui jonche un peu partout sur le territoire du Sahara et sur ces mines qui sautent tout le temps.
Les marocains, à la fois intellectuels et tortionnaires sont appelés, aujourd’hui plus que jamais, à modérer voire changer leur discours, de même qu’ils sont appelés à s’inculquer le fait que les causes des peuples, c’est vrai peuvent être reportées, mais ne meurent jamais. Aussi il va de paire avec ce qui précède que ce n’est ni par le trucage du referendum sur l’autodétermination, ni par la forte politique de peuplement entreprise depuis 1975 que le maroc gagnera le Sahara, encore moins les cœurs des sahraouis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE SAHARA OCCIDENTAL ENTRE SILENCE ET HYPOCRISIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Les sorties entre collègues...
» Les difficultés de sommeil de nos enfants, entre douceur et fermeté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polisario :: Front polisario et La RASD :: Le Front Polisario et la RASD dans le monde-
Sauter vers: