Polisario

Forum Du peuple Sahraoui
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Free_Sahrawi

avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Mar 8 Juil - 9:24

Citation :
Société: La production du cannabis au Maroc génère un revenu annuel estimé à 12 milliards de dollars, selon l'ONU
(Associated Press)

La culture du cannabis dans la région montagneuse du Rif, dans le nord du Maroc, génère un revenu annuel de 12 milliards de dollars (9,72 milliards d'euros)
, selon une première enquête réalisée par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Sur ce volume financier, seuls 214 millions de dollars (0,57% du PIB marocain) reviennent aux agriculteurs marocains de cannabis, le reste étant la plus-value réalisée par les puissants réseaux de trafiquants opérant notamment en Europe, précise cette enquête dont les résultats ont été communiqués mardi à l'Associated Press.

L'enquête de l'ONUDC, réalisée en partenariat avec les autorités marocaines, révèle également qu'environ 134.000 hectares sont affectés à la culture du cannabis dans le nord du Maroc et contribuent à plus de la moitié des revenus de quelque 800.000 personnes.


Ces estimations, réalisées notamment grâce aux clichés du satellite européen "Spot", sont inférieures à certains chiffres avancés jusque-là, notamment par la presse indépendante marocaine, qui faisaient état de près de 200.000 hectares de culture de cannabis.


"Les habitudes de l'Europe en matière de consommation de drogues sont au coeur de cette activité illégale, qui s'explique, sans se justifier, par la pauvreté de la population du Rif", a déclaré Antonio Maria Costa, directeur de l'ONUDC en commentant les résultats de cette enquête.

"Je salue la détermination du gouvernement marocain à résoudre ce problème" a ajouté M. Costa alors que les autorités marocaines multiplient les saisies de drogue, la dernière en date, spectaculaire, concernant 20 tonnes de résine de cannabis saisies début décembre au port de Tanger.

Pour lutter contre ce phénomène, qui fait du Maroc le premier producteur mondial de cannabis, Rabat s'est engagé dans un ambitieux plan de développement des provinces du Nord, enclavées, pauvres,rongées par la corruption et la contrebande liée à l'existence des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Le Rif a en outre été longtemps marginalisé par le pouvoir central en raison d'un fort
nationalisme berbère. AP


Dernière édition par Free_Sahrawi le Mar 8 Juil - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free_Sahrawi

avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Mar 8 Juil - 19:26

Un autre documentaire qui parle de la somme des gains 12 milliards de $. Des gens influents (vous savez de qui je parle) protègent ce commerce. Le maroc 1er et grand producteur dans le monde du hachiche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free_Sahrawi

avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Dim 13 Juil - 3:11

Citation :


Maroc: procès d'un baron de la drogue et d'un ex-chef de la sécurité reporté


Le procès d'un baron de la drogue marocain présumé et de l'ancien chef de la sécurité des palais royaux a été reporté au 22 juin, peu après son ouverture vendredi à Casablanca, a constaté un journaliste de l'AFP.



Mohamed El Kharraz, alias Chérif Ben Louidane, soupçonné de trafic de drogue à grande échelle, et Abdelaziz Izzou, ancien directeur de la sécurité des palais royaux, ont été appelés à la barre pour identification par la cour à la Chambre criminelle de Casablanca.

Ils font partie d'un groupe de 17 personnes poursuivies dans cette affaire, huit en détention et neuf en liberté.

Les prévenus sont poursuivis pour "trafic international de stupéfiants, corruption, abus de pouvoir, non-dénonciation d'un criminel recherché par la justice" et "incitation à l'immigration clandestine".

Les avocats des prévenus ont demandé la covocation de 68 témoins et la liberté provisoire pour cinq détenus, dont un haut fonctionnaire de Témara au sud de Rabat, et M. Izzou.

Me Mohamed Debbagh, avocat de M. Izzou, a affirmé que son client était "un commis de l'Etat compétent, honnête et intègre". "Il a un seul compte bancaire et il n'a jamais reçu de dons ou de cadeaux de Chérif Ben Louidane", comme l'en avait accusé ce dernier, a ajouté l'avocat.

La cour a accédé à la demande de report présentée par la défense mais a rejeté les cinq demandes de liberté provisoire dont celles notamment concernant Abdelazziz Izzou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRONT-POLISARIO
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Age : 45
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Sam 19 Juil - 23:35

Citation :
Les Marocains ont roulé 1,7 milliard de joints en 2007
Voilà le résultat d'une étude réalisée par l'hebdomaire Tel Quel à partir des ventes de cahiers de feuilles à rouler.


LIBERATION.FR : samedi 19 juillet 2008

Les Marocains auraient roulé 1,68 milliard de cigarettes de haschisch en 2007, une progression de 34% par rapport à 2005, selon un calcul réalisé à partir des ventes de cahiers de feuilles à rouler par l'hebdomadaire Tel Quel.
Selon les chiffres officiels d'importations en 2007, il s'est vendu 19 millions de cahiers de 75 feuilles soit 1,425 milliards de feuilles contre 15,2 millions de cahiers en 2007.

Si on soustrait les feuilles qui servent à rouler du tabac et si on y ajouta la contrebande de tabac, le magazine arrive à 1,68 milliard de joints roulés au Maroc en 2007, soit 56 joints par Marocain et par an.

Selon une enquête parrainée par l'Office de l'ONU contre la drogue et le crime (ONUDC), la production de résine tirée du cannabis (haschisch ou chira) était en 2004/2005, d'environ 1.900 tonnes par an.


http://www.liberation.fr/actualite/instantanes/chiffre/339950.FR.php

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
Free_Sahrawi

avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Mar 29 Juil - 21:04

Citation :

le Maroc premier exportateur africain

Le Maroc serait le premier pays exportateur de drogue selon plusieurs études internationales. Dans le royaume, la question reste complètement taboue. Le cannabis rapporterait aux trafiquants près de deux milliards de dollars. Un million de Marocains vivrait des revenus de la droge.

Les rapports se multiplient sur la drogue, en particulier sur le premier producteur africain qui est… le Maroc ! Mais au Maroc même, le sujet est tabou. Les Nations unies, elles-mêmes, viennent de sortir leur rapport annuel, le 26 février dernier. Dans ce rapport annuel de l'OICS (Organe international de contrôle des stupéfiants), le cannabis continue d'être "cultivé illicitement à grande échelle au Maroc". Les données des Nations Unies confirment les analyses réalisées par l'Observatoire international de la criminalité de l'Université belge de Louvain, qui lui aussi dit que le Maroc est devenu le premier producteur.

Mutisme des autorités

Mais essayez de confirmer ou d'infirmer ces données auprès des services marocains ! Personne pour répondre. La Douane ? "Ne coupez pas, votre appel va être transféré dans un instant..., ne coupez pas, votre appel va être transféré dans un instant... ne coupez pas, votre appel va être transféré dans un instant...". Au bout d'un moment, fatigué d'attendre, vous raccrochez. A la Régie des Tabacs ? "Vous devez nous écrire selon la voie hiérarchique pour contacter les responsables. " A la Gendarmerie royale, le gentil gendarme, qui répond aux questions, avait l'air de ne pas savoir qu'il existait un service spécialisé.

Tout le monde est très gentil mais la protection des informations est absolue. Absolue? Pas tout à fait, l'Agence du Nord, qui a plus le sens du service aux citoyens, répond. Le rapport de l'ONU analyse la situation mondiale en matière de contrôle de drogue. producteur et premier exportateur. Objectif : tenir les autorités nationales informées des problèmes réels et potentiels qui risquent de compromettre la réalisation des objectifs des traités internationaux relatifs au contrôle de drogue. C'est lui qui met le Royaume du Maroc en haut de la liste africaine, comme premier

" Principale activité agricole du Rif "


Un autre rapport réalisé en février 2002 par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies dresse un bilan alarmant sur le trafic du cannabis au Maroc. En effet, selon ledit rapport, "environ 90% du haschisch saisi en Europe en 1999 provenait du Rif marocain où il constitue la principale activité agricole". Les aléas climatiques sont des facteurs déterminants dans la production du cannabis. Selon l'Observatoire géopolitique des drogues (OGD), les superficies pour l'année 95 étaient de 79.846 ha. Ceci avait été plus ou moins reconnu par le ministre de l'Intérieur de l'époque, Driss Basri. Il avait même donné une évaluation de l'argent mobilisé dans les réseaux du cannabis marocain: 2 milliards de dollars, soit 20 milliards de DH environ.

Les autorités marocaines avaient entrepris diverses démarches pour obtenir de l'aide de la part du l'Union européenne et des pays membres, pour lutter contre la drogue. La récolte d'argent avait été mince, infiniment plus mince que les revenus tirés de la drogue, non pas par les agriculteurs, mais par les intermédiaires. Le rapport de l'ONU souligne d'ailleurs que les pays consommateurs tirent 98% des revenus de la drogue, alors que les pays producteurs doivent se contenter du reste.

"Cultures industrielles!"


En 2000, et selon des données rendues semi-publiques par le ministère de l'Agriculture marocain, le cannabis figurait sous la rubrique "Cultures industrielles" : cela ne s'invente pas ! Les cultures ont atteint 90 000 hectares, en l'an 2000. Quant aux quantités de haschisch produites, l'OGD fournit différents chiffres se basant sur des études réalisées par des pays concernés. Le voisin espagnol fait état de 1 750 tonnes, le département d'Etat des Etats-Unis 2 000 t. Pour l'Observatoire de la criminalité, basé à l'Université de Louvain, les chiffres sont plus alarmants. Ces recherches font état de 200.000 ha en culture au cours de l'année 2001-2002 (...) Ces données ont été rendues publiques lors du World Economic Forum à Davos.

Les saisies en Europe ces dernières années se situent autour de 700 t. Quant aux familles concernées par cette culture, le nombre est effrayant. L'unique source d'argent de plus de 200.000 familles provient directement du haschisch, soit 1 million de personnes. L'agronome espagnol, Pascual Moreno, note une grande différence des bénéfices que génère la culture du cannabis entre paysans et grands trafiquants.

En 1997, la somme a atteint plus de 1,8 milliard de dollars. Basri l'avait d'ailleurs "officieusement" confirmé. Or, les paysans n'encaissaient que 13% de cette somme. Bon nombre de trafiquants marocains disposent de la nationalité espagnole et opèrent à l'étranger puis rapatrient leurs profits au Maroc: il n'y a pas de législation qui oblige les banques à déclarer les mouvements suspects de fonds. Pas besoin de grande sophistication pour blanchir l'argent sale. Pour rendre le blanchiment encore plus facile, le Maroc a une forte économie souterraine, dans laquelle il est aisé de faire disparaître puis réapparaître l'argent suspect (...)

Source : L'économiste (Maroc) - dimanche 2 mars 2003 - Hayat KARIM ALLAH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hizb Al Istiklal

avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Age : 39
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   Lun 1 Déc - 15:16

Citation :
Sahara occidental : Mohamed Abdelaziz qualifie le Maroc de pays « producteur et exportateur » de drogue

le 25/11/2008

Le président sahraoui Mohamed Abdelaziz a accusé, lundi 24 novembre, le Maroc d'être un pays « producteur et exportateur de la drogue ». S'exprimant à l'occasion de l'ouverture de l'année judiciaire 2008-2009 de son pays, le président sahraoui a averti que le Front Polisario « n'acceptera aucunement » que les territoires sahraouis libérés servent de « transit ou de commerce » de cette production prohibée émanant de « maîtres activant depuis Casablanca ou dans les autres villes marocaines ». Et d'ajouter : « le Front Polisario n'admettra pas à ce que les biens et la dignité des Sahraouis soient menacés par ceux qui cherchent les rendements bénéfiques à travers le commerce de la drogue ou d'autres phénomènes ».

Mohamed Abdelaziz a réitéré la disponibilité de l'Etat sahraoui à soutenir la justice et le droit : « nous sommes responsables au niveau des appareils directif et exécutif de la protection et la sécurité de nos citoyens ». Concernant les territoires occupés du Sahara occidental, le président de la République a exprimé la solidarité du peuple sahraoui avec tous les prisonniers politiques dans les prisons marocaines, appelant à leur libération « immédiate et inconditionnelle ».

Par ailleurs, des parlementaires suédois ont interpellé leur gouvernement en vue de faire pression sur l'Union européenne (UE) pour ne plus signer de contrats avec le Maroc et qui porteraient sur l'exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental. Appartenant au groupe parlementaire du Folk party, les parlementaires ont également interpellé leur gouvernement sur la question du « statut avancé » octroyé par l'UE au Maroc. Ils demandent à ce que cette position soit annulée si elle venait à concerne également les territoires occupés du Sahara occidental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Monarchie marocaine et ces liens avec le Trafique de drogue International (cannabis) !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A Caen une statue de Guillaume le Conquérant ?
» Belgique -""" Comines: un policier de mèche... avec les trafiquants de drogue."""
» CHAPEAU AVEC TROU POUR PASSER LE COUETTE. TRÈS PRATIQUE
» Couleur des liens bbcode
» des livres avec des liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polisario :: Stratégie et Défense National :: Les Forces d'Occupation-
Sauter vers: