Polisario

Forum Du peuple Sahraoui
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Question des Droits Sahraouis dans le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Mer 9 Juil - 0:04

Citation :
RASD/CUBA
Le président de la République reçoit l’ambassadeur de Cuba auprès de la RASD


Chahid ElHafed, 06/07/2008 (SPS) Le président de la République, Mohamed Abdelaziz a reçu à dîner, samedi, l’ambassadeur de Cuba auprès de la RASD, Pedro Blanco, en fonction depuis six ans.

L’ambassadeur cubain qui est venu faire ses adieux au président de la République, a réaffirmée dans une déclaration à la presse nationale que "son pays soutient pleinement le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance".

M. Pedro a également précisé que "les moments des adieux sont difficiles, mais ils m’ont permis d’exprimer la solidarité de la direction et du parti cubain avec la direction sahraouie", a-t-il dit, ajoutant qu'il était "assuré que le peuple sahraoui recouvrera son indépendance tôt ou tard".

Le président de la République, Mohamed Abdelaziz a attribué à l’ambassadeur cubain la médaille de la République, la plus haute décoration, "en signe de reconnaissance aux efforts déployés par ce diplomate en faveur des excellentes relations entre les deux pays", selon un décret présidentiel.

L’audience a été assistée par l’ambassadeur sahraoui en Algérie, Brahim Ghali, le secrétaire général à la Présidence de la République, Daf Mohamed Fade et des hauts responsables à la Présidence. (SPS)

020/090/TRD 061500 JUL 08 SPS

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
Free_Sahrawi



Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Mer 9 Juil - 21:23

Citation :


Sahara occidental : Le président zambien appelle à agir en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui

Le président zambien , M. Levy Petrek Amouanassa, a appelé la Communauté internationale à agir en faveur de l'autodétermination du peuple sahraoui à travers la tenue d'un référendum juste et intègre. Selon un communiqué du ministère sahraoui des affaires étrangères, le président Petrek Amouanassa a lancé lors de l'audience accordée au nouvel ambassadeur sahraoui auprès de la Zambie M. Hamdi Abiha Mahmoud, "un appel urgent au Maroc et à la communauté internationale pour le retrait des forces de l'occupation marocaine des territoires du Sahara occidental afin de permettre au peuple sahraoui de décider de son sort à travers un référendum juste et intègre pour parachever le processus de libération du continent africain".
Le président zambien a réitéré "la position ferme de son pays convaincu de la justesse de la cause du peuple sahraoui et mû par une ferme volonté de développer les relations bilatérales fondées sur le respect des principes sacrés plaidés par les fondateurs de l'organisation de l'unité africaine notamment le principe de l'autodétermination des peuples pour la libération de tous les peuples du continent africain", précise la même source. L'ambassadeur sahraoui a présenté au président zambien un exposé sur les derniers développements de la question sahraouie mettant l'accent sur les "obstacles dressés par le Maroc à l'organisation du référendum sur l'autodétermination prévu par toutes les résolutions des Nations unies et de la communauté internationale", conclut le communiqué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free_Sahrawi



Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 10 Juil - 1:53

Citation :


Medelci : «L'Algérie et l'Espagne jugent que le cas du Sahara occidental est une question de décolonisation»



L'Algérie et l'Espagne sont d'accord que le conflit du Sahara occidental est une question de décolonisation, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci. "L'Algérie et l'Espagne se rejoignent sur le fait que le problème du Sahara occidental est une question de décolonisation qu'il faut traiter dans le cadre de la légalité internationale", a déclaré M. Medelci lors d'un point de presse animé conjointement avec le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Miguel Angel Moratinos. "Nous encourageons les deux parties concernées à mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité", pour arriver à un règlement définitif à ce conflit, a ajouté le chef de la diplomatie algérienne. De son côté, M. Moratinos a souligné que son pays est pour le règlement de ce conflit dans le cadre de la légalité internationale, et encourage les deux parties (le Maroc et le Front Polisario) à "œuvrer pour aboutir à une solution qui puisse permettre l'autodétermination du peuple sahraoui". "L'Espagne ne ménagera aucun effort pour mettre fin à ce douloureux conflit", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
massinissa75



Masculin Nombre de messages : 2
Localisation : alberta, canada
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 10 Juil - 3:05

le maroc s'enfonce dans le marasme socio-economique

les diplomés-chomeurs en ont marre et le font savoir,
les recentes emeutes sont un signe de vitalité dela jeunesse marocaine

comme enalgerie en 1988, la jeunesse marocaine veutla fin de la hogra generalisée,
du luxe insolent et obscene du makhzen,
luxe scandaleux etalé à courchevel, aux cahamps elysées, sur la 5ème avenue...

les jeunes en ont plus que marre,
et ils sont en train de comprendre que rien ne changera s'ils ne se mettent pas à revendiquer pour de bons leur droit à un avenir decent au pays

un avenir decent, pas des salades coloniales version 18eme siecle,
les jeunes veulent du travail,
des logements,
des perspectives,
et non pas subir le meme sort que les saharouis occupés,
ils vivent comme eux dans leur propre pays, le comble !!

sans aucuns droits sinon de se taire,
sans aucunes persêctives sinon la repression policiere

et pas une occupation anachronique quia deja couté plus de 120 000 000 000 USD au maigre budget du royaume

si ça ne change pas bientot,
ce sera comme l'iran en 1979

avec mohamed 6 dans le role du shah d'iran

le lavage de cerveau ne marche plus,
les jeunes sont en marche

et je suis de tout coeur avec eux !

sahara libre !
referendum maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hassan II



Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 10 Juil - 11:53

massinissa75 a écrit:
le maroc s'enfonce dans le marasme socio-economique

les diplomés-chomeurs en ont marre et le font savoir,
les recentes emeutes sont un signe de vitalité dela jeunesse marocaine

comme enalgerie en 1988, la jeunesse marocaine veutla fin de la hogra generalisée,
du luxe insolent et obscene du makhzen,
luxe scandaleux etalé à courchevel, aux cahamps elysées, sur la 5ème avenue...

les jeunes en ont plus que marre,
et ils sont en train de comprendre que rien ne changera s'ils ne se mettent pas à revendiquer pour de bons leur droit à un avenir decent au pays

un avenir decent, pas des salades coloniales version 18eme siecle,
les jeunes veulent du travail,
des logements,
des perspectives,
et non pas subir le meme sort que les saharouis occupés,
ils vivent comme eux dans leur propre pays, le comble !!

sans aucuns droits sinon de se taire,
sans aucunes persêctives sinon la repression policiere

et pas une occupation anachronique quia deja couté plus de 120 000 000 000 USD au maigre budget du royaume

si ça ne change pas bientot,
ce sera comme l'iran en 1979

avec mohamed 6 dans le role du shah d'iran

le lavage de cerveau ne marche plus,
les jeunes sont en marche

et je suis de tout coeur avec eux !

sahara libre !
referendum maintenant !

Edit De La Moderation: pas la peine de devier le debat en parlant d'autre pays, ici on parle du Sahara Occidental
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polisario
Admin


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 10 Juil - 20:02

Les diplômes travail dans des centres d'appel pour environ 100 euro par mois, des diplômes font des émeutes c'est drôle ça, surtout quand on voit le taux de réussite du Bac au Maroc, un vrai troupeau de Hmar, Hmar ou Bikheer !

_________________
Je ne suis ni marocain ni mauritanien
Mais tout simplement sahraoui
On fait couler mon sang mon sang à flot
je m'identifie à celui qui souffre de ma douleur
Le marocain s'en va ayant opprimé mes semblables
Viendra un autre, puis s'en ira.
Compte sur toi-même, sur ton soulèvement
Adopte la violence révolutionnaire comme principe de tes principes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
HORIYA



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Sam 12 Juil - 0:12

Citation :

Réunion de coordination pour la création d'un groupe parlementaire de soutien au peuple sahraoui









Londres, 10/07/2008 (SPS) Le siège du parlement britannique a abrité mercredi une réunion de coordination pour la création d'un groupe parlementaire pour le Sahara Occidental qui compte des représentants de l'ensemble des partis siégeant au parlement.

La réunion s'est déroulée en présence des membres de l'association britannique de solidarité avec le peuple sahraoui. La création de ce groupe a pour objectif d'intensifier la sensibilisation à la question sahraouie au sein du parlement britannique et exprimer le soutien de ses membres au droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la liberté.

A notamment pris part à cette rencontre le Dr Sidi M'hamed Omar, représentant du Front Polisario au Royaume-Uni dont la mission prend fin et qui a exposé lors de son intervention les derniers développements de la question sahraouie au niveau des Nations Unies et les violations flagrantes des droits de l'Homme par l'occupation marocaine dans les territoires sahraouis occupés.

La formation de ce groupe parlementaire de solidarité avec le peuple sahraoui est le fruit d'efforts majeurs déployés ces dernières années au sein du parlement britannique et qui ont été à l'origine de plusieurs interpellations parlementaires sur les différents aspects de la question sahraouie et d'un débat important tenu au siège du parlement en octobre 2006 autour de la même question en présence du ministre d'Etat aux Affaires étrangères chargé des affaires du Proche Orient, a indiqué Sidi M'hamed Omar.

La création de ce groupe dont la plupart des membres sont des militants du parti travailliste au pouvoir, a-t-il ajouté, vient conforter la position inaliénable du Royaume-Uni en faveur du Sahara Occidental.

En dépit des tentatives de désinformation menées par certaines parties, le gouvernement britannique demeure attaché à sa position pour une solution politique juste et durable au conflit du Sahara Occidental qui garantisse au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

La position officielle est celle qui a été affirmée mercredi par des responsables du Foreign Office lors de leur rencontre avec le Dr Sidi M'hamed Omar au siège du ministère dans le cadre des contacts continus entre les représentants du Front Polisario et le Foreign Office ainsi que l'avait affirmé depuis quelques mois déjà le ministre d'Etat britannique aux Affaires étrangères chargé du Proche Orient.

La réunion de coordination du groupe parlementaire pour le Sahara Occidental a été une occasion pour les députés britanniques amis du peuple sahraoui de saluer le Dr Sidi Mohamed Omar dont la mission en sa qualité de représentant du Front Polisario au Royaume-Uni et en République d'Irlande s'achève à Londres. (SPS)

020/090/700 100845 JUL 08 SPS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scorpion-rouge35



Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Algerie - ALGER
Emploi/loisirs : Etudient
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Sam 12 Juil - 0:25

voila un exemple flagrant du deux poix deux mesure des pays occidentaux !
la GB par exemple n'a aucun intéré dans la région du Maghreb et par conséquent elle n'hésite pas a défendre la légalité international ! et de l'autre coté on a des pays comme la France , l'Espagne ou les USA qui n'hésite pas a violé la légalité international pour protéger leurs propre intéré au maroc !

en faite c'est la même chose qu'on voix tout les jours en Palestine occupé , on dénonce que la résistance palestinienne mais jamais l'agression israélienne Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forcesdz.forumactif.com
Free_Sahrawi



Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Sam 12 Juil - 0:52

C'est exactement ça, la France ou bien l Espagne ont des intérêts enfin ce n est pas le mot exact, ils ont leurs affaires la bas et ils veulent les protéger. Les rois du maroc ont troqué le pays depuis bien longtemps. Ce qu on appelle les rois se sont des figurants ou bien des marionnettes qui reçoivent leurs ordres de Paris et de Madrid et d ailleurs aussi. Est ce que tu sais que toutes les entreprises marocaines ont été vendues au dirham symbolique? Qui veut dire qu'au maroc il n existe pas d entreprise qui appartiennent au peuple!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saif1984



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Lun 14 Juil - 19:26

Citation :
Le président de la RASD écrit à Nicolas Sarkozy
“Le colonialisme marocain contredit les objectifs de l’UPM”


La poursuite de la colonisation marocaine dans le territoire non autonome du Sahara occidental représente un des “dangers pour la paix” en Méditerranée. C’est ce qu’a confié le président de la République sahraouie (RASD), Mohamed Abdelaziz, à son homologue français, Nicolas Sarkozy, dont le pays abrite ces assises. Dans une lettre qu’il lui a adressée et dont l’information a été rapportée hier par l’agence sahraouie SPS, M. Abdelaziz a souligné le “refus du royaume du Maroc de permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit inaliénable à l’autodétermination à travers un référendum sous les auspices de l’ONU”. Cette attitude, selon lui, est contraire à “l’instauration de la stabilité et du développement dans la partie sud de la Méditerranée”. Pis, une telle intransigeance représente “une menace sérieuse pour la sécurité et la paix”. Le président de la RASD, se référant à la France, “ce pays célèbre par la Révolution (…) et par la défense des droits de l’Homme” et saisissant aussi l’opportunité de la date d’indépendance (14 juillet), a invité M. Sarkozy, ainsi que les autres Chefs d’État de la région, de conseiller au Maroc de “mettre un terme à son occupation illégale d’un pays membre fondateur de l’Union africaine”.
Pour le Chef d’État sahraoui, le fait que le Maroc, pays méditerranéen, “siège au sein de ces assises, continue à pratiquer le colonialisme, à violer la légalité internationale et les droits humains en ce XXIe siècle, ne peut être qu’en flagrante contradiction avec les objectifs de l’Union pour la Méditerranée”. L’expéditeur de la lettre s’est dit néanmoins confiant, en espérant qu’aucun effort ne sera ménagé “pour faire de ce rassemblement une tribune de respect de la légalité internationale, des résolutions de l’ONU et des droits humains”. Pour Mohamed Abdelaziz, la Méditerranée a vocation d’être “un havre de paix, de justice et de liberté”.

http://www.liberte-algerie.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Mer 16 Juil - 14:28

Citation :



RASD/ALGERIE
M. Ouyahya au Président sahraoui: la décolonisation du Sahara Occidental, seul condition d'une paix durable


Alger, 14/07/2008 (SPS) Le Secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND) et actuel premier ministre algérien, Ahmed Ouyayhya, a affirmé que "la décolonisation du Sahara Occidental demeure la seule condition indispensable pour l'instauration d'une paix durable et de la stabilité au Maghreb".

"Vous n'êtes pas sans savoir que l'Algérie continuera à être fidèle à ses principes et n'arrêtera jamais de soutenir le Front Polisario, le représentant légitime du peuple sahraoui frère dans son combat pour son droit à l'autodétermination à travers un référendum libre et régulier, conformément à la légalité internationale et sous les auspices de l'ONU", a soutenu M. Ouyahya.

La lettre du SG du RND intervient en réponse à un message de félicitation de M. Abdelaziz à l'occasion de sa réélection récente à la tête de son parti. (SPS)

010/090/100 141844 JUL 08 SPS

http://www.spsrasd.info/fr/detail.php?id=2126

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
HORIYA



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Dim 20 Juil - 1:28

Citation :
Sahara occidental : Les raisons légitimes du peuple sahraoui



Written by Luis Portillo Pasqual del Riquelme
Plus de 32 ans se sont écoulés depuis que le Maroc a expulsé l’Espagne du Sahara occidental et s’y est substitué, par le feu et par le sang, dans le rôle de puissance coloniale et de pays occupant.
Cette manœuvre a pu être menée avec l’assistance stratégique et la bénédiction d’Henry Kissinger, alors secrétaire d’État des Etats-Unis, et elle a pris la forme de la tristement célèbre Marche verte, par laquelle le Roi du Maroc envoya 350 000 de ses sujets civils à la frontière nord-ouest du Sahara espagnol (novembre 1975). Quelques jours auparavant, et sans aucune publicité, les troupes marocaines pénétraient dans le territoire par la frontière nord-est [1].
Hassan II profitait ainsi sans vergogne de l’agonie du dictateur espagnol Francisco Franco (qui mourra le 20 novembre 1975), dont le régime caduc était très affaibli par la longue lutte des forces démocratiques.
Reculant devant la perspective d’un massacre de civils (les participants à la Marche Verte) et la menace d’une guerre avec le Maroc, le gouvernement espagnol – paralysé par l’agonie de Franco – choisit de se retirer et de laisser la voie libre aux troupes marocaines, abandonnant à leur sort les Sahraouis (qui étaient alors citoyens espagnols).
Après la Marche Verte, l’invasion et l’occupation du Sahara Occidental furent formalisées, le 14 novembre 1975, par les “Accords (illégaux) tripartites de Madrid”, en vertu desquels l’Espagne cédait de façon temporaire l’administration (mais non la souveraineté) de sa province africaine au Maroc (les deux tiers du territoire) et à la Mauritanie (le tiers restant au Sud), s’engageant à la quitter avant le 28 février 1976[2].
C’est à partir de cette date qu’éclata la guerre du Maroc et de la Mauritanie contre le Front Polisario[3]. Les militaires marocains persécutèrent et bombardèrent la population civile sahraouie, tant dans ses localités que dans sa fuite en débandade à travers le désert, perpétrant un horrible massacre destiné à éliminer tout un peuple, et obligeant la population survivante à traverser la frontière algérienne et à se réfugier dans la zone la plus aride du désert (les campements de Tindouf), où la plus grande partie de la population autochtone – qui a créé son propre État en exil : la République arabe sahraouie démocratique (RASD)[4] – survit de manière exemplaire.
Depuis lors, l’ONU (tant son Assemblée générale que le Conseil de Sécurité) a adopté des dizaines et des dizaines de résolutions sur le Sahara Occidental, reconnaissant de manière réitérée le droit du peuple sahraoui à son autodétermination et exhortant le Maroc à quitter un territoire qui ne lui appartient pas et sur lequel il ne peut faire valoir aucun titre de souveraineté[5].
En Espagne, après la mort de Franco, les premiers gouvernements de l’étape de transition à la démocratie et l’ensemble des partis politiques de l’opposition ont soutenu de manière claire le Front Polisario et le peuple sahraoui dans leur lutte contre l’envahisseur et en faveur d’un référendum d’autodétermination.
En 1991, après 16 ans de guerre, la médiation de l’ONU et de l’ OUA aboutit à un cessez-le-feu et à un accord sur la tenue d’un référendum d’autodétermination, accepté par le Maroc. Mais depuis cette date, après la signature d’un Traité d’amitié et de coopération entre l’Espagne et le Maroc [6], la positon officielle espagnole a connu un changement de cap, qui se maintient à ce jour et qui apparaît inexplicable à la majorité de la société espagnole, largement solidaire de la cause sahraouie [7].
Après diverses tentatives de solution au conflit, toujours rejetées par les élites gouvernantes marocaines [8], finalement, le Conseil de Sécurité de l'ONU a adopté le 30 avril dernier la résolution 1754 appelant le Maroc et le Front POLISARIO à des négociations directes pour parvenir à une solution politique définitive à la question du Sahara. Dans le cadre de la mise en oeuvre de cette résolution, le Secrétaire Général a invité l'ensemble des parties à un premier round de négociations les 18 et 19 juin 2007 à Manhasset, dans la banlieue de New York. Le deuxième round a eu lieu les 10 et 11 août. Un troisième round a eu lieu, en janvier 2008. Cette fois-ci on avait envisagé de se réunir à Genève, siège du Haut Commissariat des Nations unies aux Droits humains (HCNUDH) et du Haut Commissariat des Nations unies aux Réfugiés (HCR), organismes auxquels les représentants légitimes du peuple sahraoui ont eu à recourir tant de fois pour dénoncer les atrocités récurrentes du régime marocain [9]. Mais la tenue des dites négociations dans une ville européenne comme Genève aurait attiré l'attention de toute l'Europe; il n'est donc pas à exclure que Rabat, Washington et Paris aient fait pression pour qu'elles aient finalement lieu à New York, loin de l'Europe et de l'Afrique, sur le terrain des groupes de pression (lobbys) marocains, puissants, influents et miltimillionnaires, dont parlent Frank Ruddy et Tomás Bárbulo dans la bibliographie présentée dans cet article.
Ce troisième round s'est conclu sans grandes avancées et a fixé le prochain rendez-vous à la mi-mars 2008, aussi à Manhasset (New Jersey, USA).
Le présent travail est né de l’impérieuse nécessité de répondre aux arguments d’un article publié dans le quotidien espagnol EL PAÍS, qui a semé la confusion dans l’opinion publique espagnole et a suscité la colère dans les rangs du vaste mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui. Dans les lignes qui suivent, nous réfutons point par point les principaux arguments exposés dans cet article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HORIYA



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Dim 20 Juil - 1:28

Citation :

LA THÈSE MAROCAINE
Le jour même où le Conseil de sécurité adoptait sa plus récente résolution sur le Sahara Occidental (30 avril 2007), le quotidien EL PAÍS publiait dans ses pages d’opinion un article de Bernabé Lopez Garcia (BLG) intitulé « Ajourner l'utopie, défendre la dignité », qui, dans son essence, visait à justifier la position du gouvernement marocain sur le futur du Sahara Occidental. L'auteur argumentait que l'offre [10] marocaine (le plan d’autonomie présenté en avril 2007) constitue aujourd'hui une opportunité historique unique pour que le peuple sahraoui et son territoire du Sahara Occidental s'intègrent au Maroc, dans une région à autonomie limitée sous souveraineté marocaine. Pour appuyer son argumentation, l’auteur comparait les concessions que le PCE (Parti communiste d’Espagne) fit au début de notre transition à la démocratie [11] à celles que, à son avis, devrait faire maintenant le Front Polisario, abandonnant ainsi son droit à l’autodétermination et à l'indépendance (comme utopique, selon BLG). Selon l’auteur, si le peuple sahraoui et en fin de compte la RASD, se pliaient à accepter ces “ concessions ”, cela permettrait aux Sahraouis d'en finir avec la diaspora, l'exil, la souffrance et de vivre dans la dignité. Dans le cas contraire, concluait BLG en guise de menace voilée, le peuple sahraoui se verrait obligé de poursuivre sa vie en exil, un exil long et douloureux qui dure depuis plus de trois décennies.
A mon avis, cet exposé, en plus d'être un simple reprise des thèses marocaines, élude des questions fondamentales et contient des arguments qui ne s'ajustent pas à la réalité, la dénaturant totalement, comme je le signale ci-après
1. C'est une erreur de comparer la situation de l'Espagne et du PCE, au début de notre transition à la démocratie, avec celle du Front Polisario et d'un Maroc envahisseur qui a prétendu annexer de facto un territoire sur lequel il ne détient aucun titre de souveraineté [12]. Entre autres différences notables (un Front de Libération National est beaucoup plus qu'un parti politique et a des objectifs politiques beaucoup plus vastes), le PCE appartient à une même et seule nation, alors que le Maroc a envahi et occupé, illégalement et illégitimement, un territoire étranger. Ce sont deux situations qui n'ont rien à voir et la comparaison, en conséquence, ne peut être soutenue.
2. La crédibilité des gouvernants marocains dans le contentieux du Sahara est nulle [13]. L'armée marocaine a mitraillé et bombardé les Sahraouis avec du napalm, du phosphore blanc et des bombes à fragmentation (lancées par des avions de chasse de fabrication française de dernière génération et des Phantom F-15) [14], obligeant la plus grande partie de la population ayant survécu au génocide - toujours impuni à ce jour [15] - à l'exode et au refuge forcé dans les zones les plus dures et inhospitalières du désert algérien. Dans la province [16] alors encore espagnole, le Maroc a impulsé une seconde colonisation - dans le dernier tiers du XXe siècle!- faisant échouer en même temps le processus décolonisateur espagnol, requis par l'ONU dès les années 1960. Dès le début, les dirigeants marocains ont défié la légalité internationale et ont fait obstruction de manière byzantine et systématique à la solution internationalement reconnue pour ces processus (le référendum d'autodétermination) [17]; et après une guerre de 16 ans contre le peuple sahraoui et avoir défait tous les plans proposés par l'ONU, le Makhzen marocain fait maintenant l'offre unilatérale au Front Polisario -représentant légitime du peuple sahraoui - de négocier une autonomie limitée sur la base, non négociable, de la marocanité [18] du territoire, sans place, évidemment, pour l'autodétermination et l'indépendance [19].
DIGNITÉ... OU REDDITION DEVANT LES FAITS ACCOMPLIS ?
3. Après tant de temps (32 ans), tant d'engagements non tenus, tant de crocs-en jambe au processus décolonisateur, le Maroc continue de miser sur sa politique des faits accomplis: une fois le Sahara occidental envahi et occupé militairement et sa population massacrée et délogée, ce qui se négociera entre les Parties sera, comme maximum, quelques conditions[21] de la prétendue autonomie et du processus correspondant; le peuple sahraoui n'aurait qu'à accepter et souffrir, d'entrée, la soumission et l'annexion au Maroc, dont le régime politique a récemment été rejeté dans les urnes et fait l’objet de sévères critiques, y compris au sein même de la famille royale alaouite [22]. Est-ce cela que BLG appelle « défendre la dignité »? N'est-il pas établi dans la Charte et dans les multiples résolutions des Nations Unies que la solution aux problèmes de décolonisation est le référendum d'autodétermination avec toutes les options ouvertes?[23].
4. Que ferions-nous, nous autres Espagnols dans une hypothèse similaire, à savoir, si « eux » (les Sahraouis) étaient les Espagnols et « nous » (les Espagnols), nous étions les Sahraouis et étions dans leur situation? Qu'avons-nous fait quand les troupes napoléoniennes nous envahirent? Avons-nous renoncé à notre indépendance? Avons-nous laissé bafouer notre dignité? Non; le peuple espagnol s'est levé, a combattu et expulsé l'envahisseur[24], avec les horribles conséquences immortalisées par génial Francisco de Goya dans Les fusillés du trois mai (1808)[25]. Aujourd'hui, plusieurs de ces milliers de patriotes qui se soulevèrent contre l’envahisseur sont honorés comme des héros dans le cimetière de la Florida à Madrid.
LA RASD ET LE RÉFÉRENDUM
5. Précisément parce que le Maroc a refusé aux Sahraouis -premièrement avec l'invasion et l'occupation et ensuite avec la transgression systématique de la légalité internationale »- la réalisation de ce que maintenant BLG et d’autres coryphées du Makhzen prétendent qualifier d'utopie, le peuple sahraoui n'a eu d'autre issue pour défendre sa dignité et sa survie comme peuple que de se proclamer République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) en exil, reconnue déjà par plus de 80 pays et par l’OUA, devenue UA, dont elle est membre fondateur de plein droit[26]. Et, depuis la déclaration de cessez-le-feu en 1991, sous les auspices de l'ONU et de l’OUA, la RASD a opté pour la voie pacifique afin de procurer à son peuple un futur légitime et digne, qui passe nécessairement par le droit inaliénable à l'autodétermination.
6. Le referéndum d’autodétermination était la contrepartie accordée en échange du cessez-le-feu en 1991. Si le Maroc ne tient pas ses engagements et si la communauté internationale n’exerce pas des pressions fermes sur les dirigeants marocains pour qu’ils les tiennent effectivement, devons-nous nous attendre à ce que le Front Polisario et le peuple sahraoui restent éternellement assis sur le sable du désert, les bras croisés, à contempler impassibles les cendres de leur République et les cadavres de générations de Sahraouis ? [27] En outre, si l’injustice énorme perpétrée contre le peuple sahraoui n’est pas réparée, cela pourrait non seulement laisser en piteux état la principale institution internationale pour la préservation de la paix mais de plus semer la haine dans la population blessée et constituer une source d’instabilité future au Maghreb, si ce n’est dans d’autres parties du monde [28].
DEUX PROJETS TRÈS DIFFÉRENTS
7. Il n' « y a pas sur la table deux projets cohérents qui reconnaissent le droit à l'autogouvernement du peuple sahraoui », comme le soutient BLG. Le document présenté au mois d'avril 2007 par le Front Polisario au Secrétaire Général de l'ONU, pour son débat au Conseil de Sécurité, a pour titre « Proposition du Front Polisario pour une solution politique mutuellement acceptable qui assure l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental »[29]. En revanche, le titre du document présenté par les dirigeants marocains est bien différent: « Initiative d'autonomie pour la région du Sahara»[30]. La proposition du Front Polisario affirme et défend la légalité internationale avalisée par les résolutions des Nations Unies, alors que le projet du Maroc la nie et plus encore, la mutile considérablement. Déjà en avril 2006, dans son Rapport au Conseil de Sécurité, le Secrétaire Général de l'ONU disait textuellement[31]: « Dans les consultations bilatérales faites par mon Envoyé Spécial [....], le Front Polisario rappelait qu'en aucun cas il ne négociera aucun type d'autonomie sous la souveraineté du Maroc. Mon Envoyé Spécial a expliqué [...] qu'il avait parlé de négociations sans conditions préalables afin d'aboutir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permettrait la libre détermination de la population du Sahara Occidental. Le Conseil de Sécurité ne pourrait pas inviter les parties à négocier sur une autonomie du Sahara Occidental sous la souveraineté du Maroc, étant donné que cela impliquerait la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, ce qui était hors de question, tant qu’ aucun membre membre des Nations Unies n'aurait reconnu cette souveraineté. » Et dans la Résolution déjà citée du Conseil de Sécurité, du 30 avril 2007[32], les parties sont exhortées à « poursuivre les négociations […] sans conditions préalables et de bonne foi [...]en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental ». Mais il faut ajouter que le Maroc, allant à l’encontre de ce qui a été disposé par le Conseil de sécurité, a bien mis des conditions préliminaires (rien ne sera négocié hors de son “projet d’autonomie”, selon les mots du roi Mohamed VI) et que, loin d’agir de bonne foi, comme le demandait l’ONU, il a déclenché une féroce répression contre la population sahraouie des territoires occupés du Sahara occidental et du Maroc même [33].
LÉGALITÉ INTERNATIONALE, UTOPIE ET LAISSEZ-FAIRE
8. La légalité internationale est – « avec toutes ses déficiences » -l'ensemble de normes que les humains se sont données comme cadre de vie en commun, pour vivre en paix et résoudre les conflits par la voie pacifique. Mais encore faut-il la respecter et l'appliquer. Le Maroc ne la respecte pas (conformément aux dispositions du Chapitre VI de la Charte des Nations Unies) et la communauté internationale ne fait pas suffisamment pression pour l'appliquer (conformément au Chapitre VII)[34]. Comme le souligne correctement BLG lui-même, « la légalité internationale est un cadre pour assurer le respect des droits des peuples ». Mais respecte-t-on les droits légitimes du peuple sahraoui? Est-ce que ce sont les Sahraouis qui auraient violé les droits du peuple marocain? Si la RASD avait envahi et occupé le Maroc, comment aurait réagi la communauté internationale? Le cas du Koweït et celui du Timor[35] sont bien proches dans le temps. Restent les spéculation à ce sujet.
9. Si le Maroc a fait systématiquement obstruction à un référendum transparent et juste c'est parce que ses gouvernants les plus récalcitrants craignent de le perdre[36]. Ils nient ainsi, d'avance, la supprimant de la réalité, la prétendue utopie (la légalité internationale et l'indépendance) dont parle BLG, en même temps qu'ils maintiennent le peuple sahraoui dans la plus indigne des conditions de vie, l'exil et la misère. Ils espèrent ainsi gagner du temps, épuiser et démoraliser les Sahraouis, aliéner la mémoire historique des jeunes générations, vaincre par exténuation tout un peuple, avec la vaine espérance que, finalement, ils succomberont et accepteront ce qui leur est fait, noyés dans les contradictions que les obstacles injustes génèrent[37].
10. Le Maroc n'a pas durant plus de 30 ans pratiqué la politique de l'autruche, comme le soutient BLG, mais la politique de la terre brûlée, des faits accomplis, violant impunément la légalité internationale depuis la tristement célèbre Marche verte (d'une population civile excitée et manipulée, d'un côté, et de tanks, d'avions et de troupes de l'autre), ourdie sous le conseil stratégique d'Henry Kissinger[38]. Et l'Espagne et la communauté internationale ont laissé faire, regardant ailleurs, absorbées par d'autre affaires plus rentables et une vision myope, à courte vue, qui n'a que trop duré et qui est devenue insupportable[39].
11. Selon le droit international de la décolonisation, l’autodétermination ne signifie pas autre chose que la possibilité pour un peuple colonisé de choisir librement et démocratiquement entre diverses propsitions : pleine intégration dans la métropole, libre association avec celle-ci, association avec un autre État ou indépendance[40]. Ainsi donc, malgré les craintes et les arguties des dirigeants marocains, le droit à l'autodétermination ne présuppose pas, obligatoirement et nécessairement, l'indépendance, à laquelle les Sahraouis aspirent légitimement. Comme le souligne explicitement et textuellement le point 8 de la Proposition sahraouie, avec générosité et largeur de vues : « Le Front Polisario s'engage aussi à accepter les résultats du référendum, quels qu'ils soient, et à négocier avec le Royaume du Maroc, sous les auspices des Nations unies, les garanties qu'il est disposé à accorder à la population marocaine résidente au Sahara Occidental durant 10 années, ainsi qu'au Royaume de Maroc sur les aspects politiques, économiques et de sécurité, au cas où le référendum d'autodétermination s'achève par l'indépendance ».
12. Comme le signalait récemment CEAS-Sáhara, “la lutte pour faire valoir leurs droits sur une terre qui leur a été arrachée en 1975, la patience et la résístance, la foi en la justice et la confiance dans leur raison, c’est ce qui a fait que les Sahraouis, malgré les promesses jamais tenues[41],ont été capables de vivre tout ce temps dans une des zones les plus inhospitalières de la planète” [42]. Si maintenant, en ce moment (décembre 2007), soufflent des vents nouveaux, c'est parce que l'élite gouvernante au Maroc a joué ses dernières cartes, parce que le peuple sahraoui a su résister dignement et maintenir son ferme respect de la légalité internationale (qui n'est pas une utopie), tissant un dense réseau de solidarité entre tous les peuples et portant sa cause dans tous les coins du monde. Et parce que la société civile – mais pas toujours les gouvernants- réclame, chaque fois plus, le respect et l'application de la légalité internationale.

http://www.newropeans-magazine.org/content/view/8043/86/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 24 Juil - 1:42

Citation :



MAROC/PARTI/CONGRES
La lettre de M. Abdelaziz au congrès de Annahj Adimocrati largement ovationnée à l'ouverture des assises


Bir Lehlu (territoires libérés), 19/07/2008 (SPS) La lettre du Président de république sahraouie, Mohamed Abdelaziz, adressé au 2ème congrès du véritable parti d'opposition marocain, Annahj Dimocrati ((Voix démocratique) à l'occasion de ces assises qui se tienne du 18 au 20 juillet à Casablanca, a été largement ovationnée par les congressistes, lors de sa lecture intégrale devant les assistants.

"Nous retrouvons en Ennahj Dimocrati la voix du peuple marocain frère qui lutte pour les valeurs de la liberté, la dignité, la démocratie et le respect des droits humains et des peuples. A partir de là nous apprécions à sa juste valeur la position de principe adoptée courageusement par votre partie en le soutien du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination à l'instar de tous les peuples colonisés du monde en application du droit international et de la décolonisation du continent africain", avait le Président sahraoui dans cette lettre.

" Il ne peut y avoir de solution en dehors du Droit et de la démocratie. Il n'y a pas plus démocratique que de permettre au détenteur de ce droit légitime de choisir en toute liberté s'il veut l'intégration au Maroc, l'autonomie ou l'indépendance", avait-il ajouté.

Pour M. Abdelaziz, le peuple marocain, "n'acceptera pas indéfiniment l'injustice et l'agression contre son frère et voisin, le peuple sahraoui, puisque les voix marocaines qui appellent au respect du droit n'accepteraient pas de ravir la volonté des peuples et que ces valeurs prendrons le dessus sur la récrimination, pour cheminer ensemble vers un avenir radieux. Nous étions toujours convaincus que nos mains tendues pour l'amour, le bien être et la paix trouveront un écho favorable parmi nos frères marocains". (SPS)

010/090/100 191738 JUL 08 SPS


http://www.spsrasd.info/fr/detail.php?id=2147

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 24 Juil - 1:46

Citation :
RASD/ESPAGNE/SOLIDARITE
Manifestation à Barcelone réclamant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination


Barcelone (Catalogne, Espagne), 22/07/2008 (SPS) Des centaines de citoyens espagnols ont organisé dimanche à Barcelone une manifestation appelant à permettre l’exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance.

La manifestation organisée à l’initiative des organisations et des comités d’amitié et de solidarité avec le peuple sahraoui dans la région de Catalogne a pris son départ depuis le centre de Barcelone et a sillonné les rues menant au siège du gouvernement régional.

Ont pris part à cette manifestation au coté du représentant du gouvernement régional, David Metova, le coordinateur du groupe parlementaire de la région de Catalogne de solidarité avec le peuple sahraoui, Miguel Carlos, ainsi que le représentant du Front Polisario en Catalogne, Oualad Moussa et le ministre de l’équipement de la RASD, Sidahmed Batal et des représentants de la société civile espagnole.

Dans un communiqué, les manifestants ont appelé au respect du droit du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance, exhortant le gouvernement espagnol à honorer la légalité internationale au Sahara occidental appelant à l’autodétermination du peuple sahraoui.

Ils ont également réaffirmé la nécessité d’une solution pacifique et démocratique pour la question du Sahara Occidental, estimant que "c’est une question de décolonisation qui doit trouver sa solution dans les plus brefs délais". (SPS)

020/090/000 221030 JUL 08 SPS


http://www.spsrasd.info/fr/detail.php?id=2162

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
freesoda



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Sam 26 Juil - 15:27

FRONT-POLISARIO a écrit:
sandaryo a écrit:
Je me demande comment vous allez pouvoir faire entendre vôtre voix au milieu de tous ces colons << néo -sahraouis >> qui sont visiblements plus nombreux que vous .

oui c'est un des plan marocain , ou cas il perderait le soutien des USA et de la france , et l'onu l'obligerait a respecté le droit international en acceptent un référendum , les colon marocains pourrait joue le rôle de contre poix dans le scrutin mais le polisario et déja dénoncé cette tentative et l'onu lui a donnée raison en déclarent que le référendum concernera le peuple sahraouis uniquement Wink

Salam,

tu es sur de cela ?
j'avais lu que les personnes qui vivaient dans les zones contestées depuis un certain nombre d'années auraient le droit de vote. C'etait un forumeur(algérien pro polisario) qui l'avait dit donc je n'en suis pas sûr, c'est juste une question pour savoir si tu en es vraiment sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Sam 26 Juil - 22:19

j'ai pas bien compris tu parle des colons ou des sahraouis ? scratch

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
freesoda



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Lun 28 Juil - 15:34

je parle de tout le monde, c'est à dire y compris ceux que vous appelez les colons, il me semblait que le polisario avait accepté le principe du vote de ceux qui résident dans les zones contestées depuis un certain nombre d'allées( je ne sais plus combien 5 ou 10 ans )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Free_Sahrawi



Masculin Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Lun 28 Juil - 22:58

freesoda a écrit:
je parle de tout le monde, c'est à dire y compris ceux que vous appelez les colons, il me semblait que le polisario avait accepté le principe du vote de ceux qui résident dans les zones contestées depuis un certain nombre d'allées( je ne sais plus combien 5 ou 10 ans )

Peut être, il les a accepté pour faire avancer les choses, mais comme le makhzen est le cancre dans la région, il ne fait qu a sa tête (dirai -je coquille vide).
Maintenant il existe une seule issue pour le makhzen accepter le référendum d'autodétermination. Son plan imaginé par les sionistes ne marchera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRONT-POLISARIO
Admin


Masculin Nombre de messages : 326
Age : 44
Localisation : Espagne - Madrid et des fois a tindouf
Emploi/loisirs : Sahraouis et membre d'une association de défense des sahraouis
Humeur : SAHRAOUIS Fiér
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Dim 3 Aoû - 12:51

Citation :



SAHARA OCCIDENTAL/NON ALIGNE/CONFERENCE
Les pays non-alignés réaffirment leur appui pour l'autodétermination du peuple sahraoui


Téhéran, 03/08/2008 (SPS) Les ministres des Affaires étrangères des pays non-alignés ont réaffirmé à Téhéran leur appui pour les efforts de l'Organisation des Nations unies en vue de parvenir à une solution politique assurant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Les MAE des pays non-alignés ont également réaffirmé, dans le document final de la conférence ministérielle dont l'APS a obtenu une copie, leur soutien à toutes les résolutions des Nations unies sur le Sahara occidental.

Les ministres ont soutenu, à l'issue de la conférence qui s'est tenue mardi et mercredi derniers à Téhéran, que toutes les options possibles pour l'autodétermination d'un peuple restent "valables pour peu qu'elles soient conformes à l'opinion librement exprimée du peuple concerné ainsi qu'aux principes clairement définis dans les résolutions de l'Assemblée générale" des Nations unies.

Par ailleurs, ils se sont félicités des quatre rounds de négociations, tenus à Manhasset (New York) sous les auspices du secrétaire général de l'ONU, ainsi que de l'engagement des parties en conflit (Maroc et Front Polisario) de continuer à faire montre de la volonté politique en œuvrant dans un climat de dialogue afin d'entrer dans une phase "plus intense" de négociations, de manière à assurer leur réussite, d'une part, et l'application des résolutions, d'autre part.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, avait rappelé lors de son intervention durant les travaux que le Mouvement des pays non-alignés, qui a toujours appuyé les causes de liberté et de justice, "se doit de réaffirmer à nouveau son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination qui a été consacré par les résolutions de l'Assemblée générale des Nations unies et du Conseil de sécurité".

"L'Algérie, qui a oeuvré inlassablement pour le renforcement de la stabilité, la paix et la prospérité du Maghreb arabe, dans le cadre de la légalité et le droit international, continuera à apporter tout son soutien aux efforts des Nation unies en vue de parvenir à une solution juste et définitive sur la base du droit du peuple sahraoui à disposer de lui-même, à travers un référendum d'autodétermination libre et transparent", avait dit M. Medelci. (SPS)

020/090/700 030950 AOUT 08 SPS

_________________
Vidéo et Documentaire sur le Sahara occidental
http://www.dailymotion.com/group/POLISARIO-RASD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polisario.forumactif.us
krimbelkacem
Admin


Masculin Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Jeu 28 Aoû - 10:16

SAHARA OCCIDENTAL : LA CARTE FRANÇAISE
Alors que le Conseil de sécurité doit se saisir, dans les prochains jours, du
dossier sahraoui, la plupart des dirigeants du Front Polisario n’en attendent rien,
suite à l’échec du quatrième tour des négociations avec le Maroc, qui s’est
achevé le 18 mars dernier. La dernière carte diplomatique à jouer est française.
«Sans la France, il n’y a pas de solution», affirmait à
TTU le ministre de la
Défense de la RASD, Mohamed Lamine Bouhaly. Une position confirmée par le
chef de la délégation de négociation avec le Maroc, Mahfud Aliba, également
président du Parlement sahraoui, qui reconnaît que le Front a négligé les
relations avec la France, et que l’action avec Paris «est aujourd’hui notre sujet de
travail le plus important pour trouver une solution diplomatique». Ce nouvel axe
d’effort s’est concrétisé par la nomination comme représentant du Front Polisario
à Paris d’Omar Mansur, ancien ministre des Affaires étrangères de la RASD.
Alors que le président Chirac était considéré par les Sahraouis comme très
proche de la famille royale marocaine, le Front espère profiter du nouveau
gouvernement Sarkozy et de liens moins personnels avec Mohammed VI. Reste
qu’en cas d’échec de la voie diplomatique, le 12
e
Congrès du Front Polisario
menace de reprendre les hostilités. «Nous avons du mal à contenir la jeune
population sahraouie, qui désire reprendre les armes», confiait à
TTU Mahfud
Aliba. Alors que les forces militaires de la RASD représentent près de 15 000
hommes, c’est près du double qui pourrait être engagé en comptant la réserve.
«Nous mènerons une guerre d’usure», prévient le ministre de la Défense. Avec
des moyens limités, l’armée sahraouie compte sur une flotte importante de
véhicules 4x4 Toyota puissamment armées (bi-tubes ZSU 23 mm ou ZPU de
14.5, système antichar AT-3 Sagger…) et de BMP-1. Selon Mohamed Salem
Abdullah, chef de l’école de formation militaire Elouali, le recours à de petites
unités très mobiles, armées de mortier et de RPG, serait privilégié en cas
d’engagements, tandis que la composante blindée (T-55 et T-62) ne serait
utilisée que pour des actions coups de poing sporadiques. «Nous frapperons le
Maroc jusque dans les centres de pouvoir», menace le ministre de la Défense,
qui assure qu’une reprise des combats «ne se limitera pas dans la partie sud».
Une déclaration d’intention qui ne peut néanmoins se traduire dans les faits sans
l’aval d’Alger, peu pressé de se livrer à une escalade avec Rabat.

du 16 avril 2008
http://72.30.186.56/search/cache?ei=UTF-8&p=zsu+23-4+polisario&rd=r1&fr=yfp-t-501&u=www.ttu.fr/site/francais/frdocpdf/TTU669.pdf&w=zsu+23+4+polisario&d=JckMDxg5RSYF&icp=1&.intl=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Question des Droits Sahraouis dans le Monde   Aujourd'hui à 21:21

Revenir en haut Aller en bas
 
La Question des Droits Sahraouis dans le Monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le portage dans le monde
» 91 % des crimes d’honneur dans le monde sont commis par des musulmans
» Dans mon monde à moi, y a que des poneys [LGee G5]
» Les différentes formes d'immatriculation dans le monde
» L'engagement militaire français dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polisario :: Front polisario et La RASD :: Le Front Polisario et la RASD dans le monde-
Sauter vers: